US-led Coalition in Iraq & Syria

Civilians in the ruins of Mosul city. (Maranie R. Staab)

Belligerent
US-led Coalition
Country
Iraq
Syria
From
start date
end date
3337 Results
sort by:

French MoD for May 29, 2019 – June 4, 2019
Original
Annotated

Report Date

June 4, 2019

Notes

For May 29th to June 4th, French aircraft based in Jordan and the United Arab Emirates continued their action against ISIS. Aircraft carried out 20 sorties.

CHAMMAL
SITUATION MILITAIRE DU THÉÂTRE
L’opération Chammal, volet français de l’Opération Inherent Resolve (OIR), poursuit sa mission de lutte contre Daech et continue à appuyer, en Syrie, les Forces Démocratiques Syriennes (FDS), et en Irak les Forces de Sécurité Irakiennes (FSI).
En Irak, dans le Nord Est syrien et dans la Moyenne Vallée de l’Euphrate, la situation sécuritaire est stable. Les FSI comme les FDS y maintiennent la pression contre Daesh par le biais de différentes opérations de ratissage et de sécurisation.

ACTIVITÉ DE LA FORCE
La France poursuit son engagement au sein du pilier appui de la coalition à travers la poursuite des opérations aériennes, et au sein du pilier « formation ».
Sorties air hebdomadaires (bilan du 29 mai au 04 juin inclus)
Les aéronefs français basés en Jordanie et aux Émirats arabes unis poursuivent leurs actions contre Daech, au sein de la coalition.
Cette semaine, les aéronefs de l’opération Chammal ont réalisé 20 sorties aériennes.

 

UN PARCOURS CONTRE-IED DANS L’ENCEINTE DE LA 6E DIVISION
La Task Force Monsabert a mis en place depuis quelques semaines une formation pratique spécifique à la lutte contre les engins explosifs improvisés. Cet outil pédagogique, qui prend la forme d’un parcours, permet aux unités de la 6e division irakienne d’acquérir les savoir-faire spécifiques et les réactions adaptées contre la menace des engins explosifs improvisés (IED) de façon collective. En effet, en Irak, les soldats ont pour l’instant été formés et évalués par la Coalition sur l’acquisition individuelle des procédures contre-IED.
Ce parcours d’entraînement a été défini par les spécialistes EOD de la Task Force Monsabert après plusieurs semaines de recherches, en collaboration avec le bataillon du génie irakien. La piste contre-IED créée est réaliste et propice à la mise en œuvre de cas concrets à pieds ou en véhicule. Évolutive, elle permet de s’adapter au niveau des soldats avec la mise en place d’incidents IED plus ou moins difficiles à gérer.
Cinq niveaux de scénarios, allant du plus courant (reconnaissance d’axe sans incident) au plus compliqué (attaque IED sur un convoi suivi par des tirs d’insurgés), sont proposés. Ainsi, les deux derniers scénarios permettent l’intégration interarmes et le travail des spécialistes EOD du bataillon du génie ou des infirmiers de la division.
Le 31 mai 2019, la TF Monsabert a terminé la quatrième formation C-IED, au profit de diverses unités, par une démonstration d’envergure sur le parcours de la 6e division à laquelle ont assisté une centaine de personnes. Elle a mis en évidence l’intérêt de la coordination interarmes et de l’application des mesures de sauvegardes C-IED. La combinaison des deux contribue à augmenter l’efficacité des unités sur le terrain et à diminuer le risque face à cette menace.

CJTF–OIR for May 5, 2019 – June 3, 2019
Original
Annotated

Report Date

June 3, 2019

CJTF-OIR Strike Summary May 5 – June 3, 2019

SOUTHWEST ASIA – Combined Joint Task Force – Operation Inherent Resolve and its partners continue to target and pursue the enduring defeat of Daesh.
CJTF-OIR and partner forces have liberated nearly 110,000 square kilometers (42,471 square miles) from Daesh. As a result, 7.7 million people no longer live under Daesh oppression. CJTF-OIR remains committed to the enduring defeat of Daesh to improve conditions for peace and stability in the region and to protect all our homelands from the Daesh terrorist threat.

Strike Summary

Between May 5 – June 3, 2019, CJTF-OIR conducted 11 strikes consisting of 34 engagements against Daesh targets.

In Iraq, CJTF-OIR conducted 11 strikes consisting of 34 engagements, engaged 16 Daesh tactical units, destroyed 21 caves, two vehicles and one bed-down location.
There were no strikes conducted in Syria.

Between May 5 – June 3, 2019, CJTF-OIR detected 18 strikes from other actors that crossed the Euphrates River Valley. CJTF-OIR is committed to avoiding and in every case minimizing civilian casualties; CJTF-OIR calls on all other actors in the area to observe the same precautions.

This Coalition strike release contains all strikes conducted by fighter, attack, bomber, rotary-wing, or remotely piloted aircraft, rocket propelled artillery and ground-based tactical artillery.

A strike, as defined in the Coalition release, refers to one or more kinetic engagements that occur in roughly the same geographic location to produce a single, sometimes cumulative effect in that location. For example, a single aircraft delivering a single weapon against a lone Daesh vehicle is one strike, but so is multiple aircraft delivering dozens of weapons against a group of Daesh-held buildings and weapon systems in a compound, having the cumulative effect of making that facility harder or impossible to use. Strike assessments are based on initial reports and may be refined.

CJTF-OIR does not report the number or type of aircraft employed in a strike, the number of munitions dropped in each strike, or the number of individual munition impact points against a target. The information used to compile the daily strike releases is based on ‘Z’ or Greenwich Mean Time.

Report Date

June 3, 2019

Report Summary

  • 11 total strikes
  • 11 in Iraq

Confirmed Actions

US

CJTF-OIR Strike Summary May 5 - June 3, 2019

SOUTHWEST ASIA – Combined Joint Task Force – Operation Inherent Resolve and its partners continue to target and pursue the enduring defeat of Daesh.

CJTF-OIR and partner forces have liberated nearly 110,000 square kilometers (42,471 square miles) from Daesh. As a result, 7.7 million people no longer live under Daesh oppression. CJTF-OIR remains committed to the enduring defeat of Daesh to improve conditions for peace and stability in the region and to protect all our homelands from the Daesh terrorist threat.

Strike Summary

Between May 5 – June 3, 2019, CJTF-OIR conducted 11 strikes consisting of 34 engagements against Daesh targets.

May 5, 2019 – June 3, 2019
Iraq: 11 strikes
In Iraq, CJTF-OIR conducted 11 strikes consisting of 34 engagements, engaged 16 Daesh tactical units, destroyed 21 caves, two vehicles and one bed-down location.

There were no strikes conducted in Syria.

Between May 5 - June 3, 2019, CJTF-OIR detected 18 strikes from other actors that crossed the Euphrates River Valley. CJTF-OIR is committed to avoiding and in every case minimizing civilian casualties; CJTF-OIR calls on all other actors in the area to observe the same precautions.

This Coalition strike release contains all strikes conducted by fighter, attack, bomber, rotary-wing, or remotely piloted aircraft, rocket propelled artillery and ground-based tactical artillery.

A strike, as defined in the Coalition release, refers to one or more kinetic engagements that occur in roughly the same geographic location to produce a single, sometimes cumulative effect in that location. For example, a single aircraft delivering a single weapon against a lone Daesh vehicle is one strike, but so is multiple aircraft delivering dozens of weapons against a group of Daesh-held buildings and weapon systems in a compound, having the cumulative effect of making that facility harder or impossible to use. Strike assessments are based on initial reports and may be refined.

CJTF-OIR does not report the number or type of aircraft employed in a strike, the number of munitions dropped in each strike, or the number of individual munition impact points against a target. The information used to compile the daily strike releases is based on 'Z' or Greenwich Mean Time.

French MoD for May 22, 2019 – May 28, 2019
Original
Annotated

Report Date

May 28, 2019

Notes

For May 22nd-May 28th, France report 20 air sorties but no strikes.

CHAMMAL
SITUATION MILITAIRE DU THÉÂTRE

L’opération Chammal, volet français de l’Opération Inherent Resolve (OIR), poursuit sa mission de lutte contre Daech et continue à appuyer, en Syrie, les Forces Démocratiques Syriennes (FDS), et en Irak les Forces de Sécurité Irakiennes (FSI).
Les FSI comme les FDS maintiennent la pression contre Daesh par le biais de différentes opérations de ratissage et de sécurisation.
En Irak, dans le Nord Est syrien et dans la Moyenne Vallée de l’Euphrate, où les FDS travaillent activement au déminage et à la dépollution des explosifs de guerre, la situation sécuritaire est globalement stable.

ACTIVITÉ DE LA FORCE

La France poursuit son engagement au sein du pilier appui de la coalition à travers la poursuite des opérations aériennes, et au sein du pilier « formation ».
Sorties air hebdomadaires (bilan du 22 au 28 mai inclus)
Les aéronefs français basés en Jordanie et aux Émirats arabes unis poursuivent leurs actions contre Daech, au sein de la coalition.
Cette semaine, les aéronefs de l’opération Chammal ont réalisé 20 sorties aériennes.

French MoD for May 8, 2019 – May 14, 2019
Original
Annotated

Report Date

May 14, 2019

Notes

The Atlantic 2 detachment completed its mission on May 6. It will be deployed again in a few weeks. Between May 8th-14th, aircraft made 19 sorties but there were no strikes.

CHAMMAL
SITUATION MILITAIRE DU THÉÂTRE

L’opération Chammal, volet français de l’Opération Inherent Resolve (OIR), poursuit sa mission de lutte contre Daech et continue à appuyer, en Syrie, les Forces
Démocratiques Syriennes (FDS), et en Irak les Forces de Sécurité Irakiennes (FSI).

Sur le terrain, en Irak, dans le Nord-Est syrien et dans la Moyenne Vallée de l’Euphrate, la situation sécuritaire reste stable.

ACTIVITÉ DE LA FORCE

La France poursuit son engagement au sein du pilier appui de la coalition à travers la poursuite des opérations aériennes, et au sein du pilier « formation ».

Fin de détachement pour l’ATL2 au Levant

Le détachement de l’« Atlantique 2 », déployé depuis février dernier sur la base aérienne projetée (BAP) au Levant dans le cadre de l’opération Chammal a achevé sa mission le 6 mai dernier. Il sera de nouveau déployé dans quelques semaines.

Deux aéronefs se sont ainsi succédé sur la BAP totalisant 23 missions de reconnaissance et de surveillance et plus de 200 heures de vol.

L’Atlantique 2 a contribué au volet renseignement de l’opération. Habituellement dédié aux missions aéromaritimes, et en particulier la lutte anti-sous-marine, cet avion de patrouille maritime est parfaitement adapté aux missions ISR (Intelligence, Surveillance and Reconnaissance) dont l’objectif sur ce théâtre est de détecter et d’identifier les activités des combattants de Daech. Également capable d’intervenir dans des missions de CAS (Close Air Support – appui aérien rapproché), l’aéronef peut effectuer des frappes d’opportunité grâce à sa capacité de largage de bombes guidées laser.

Nouveau mode de formation pour la TF Monsabert

Pour la première fois, en avril, des militaires de la Task Force Monsabert ont accompagné sur le terrain les forces de sécurité irakiennes lors d’une opération de plusieurs jours dans la région d’Al Zeydan, à l’ouest de Bagdad. Cette étape supplémentaire dans la mission d’advise and assist de Monsabert se traduit par l’ajout d’un nouveau A à ses actions : celui d’accompagner.

Les conseillers français ont été associés dès la phase de planification de cette opération de fouille et de sécurisation d’un village ayant abrité des partisans de Daech. Le jour de leur participation, après le « rehearsal » (répétition) de la mission au centre opérationnel avec le chef opérations de la 6e division, le convoi a rejoint le poste de commandement avancé du 4e bataillon de la 24e brigade responsable des manœuvres. L’objectif était de sécuriser cette zone rurale, puis de procéder à son ratissage, à la fouille de maisons et à des vérifications d’identité.

Sorties air hebdomadaires (bilan du 8 au 14 mai inclus)

Les aéronefs français basés en Jordanie et aux Émirats arabes unis poursuivent leurs actions contre Daech, au sein de la coalition.

Cette semaine, les aéronefs de l’opération Chammal ont réalisé 19 sorties aériennes, et n’ont pas délivré de frappe.

CJTF–OIR for April 21, 2019 – May 7, 2019
Original
Annotated

Report Date

May 7, 2019

CJTF-OIR Strike Summary April 21 – May 04, 2019

SOUTHWEST ASIA – Combined Joint Task Force – Operation Inherent Resolve and its partners continue to target and pursue the enduring defeat of Daesh.

CJTF-OIR and partner forces have liberated nearly 110,000 square kilometers (42,471 square miles) from Daesh; as a result, 7.7 million people no longer live under Daesh oppression.

CJTF-OIR remains committed to the enduring defeat of Daesh to improve conditions for peace and stability in the region, and to protect all our homelands from Daesh’s terrorist threat.

Strike Summary

Between April 21 – May 4, 2019, CJTF-OIR conducted 10 strikes consisting of 40 engagements against Daesh targets in Iraq, there were no strikes conducted in Syria.

In Iraq, CJTF-OIR conducted 10 strikes consisting of 40 engagements, engaged four Daesh tactical units, and destroyed three tunnels, two buildings, two weapons caches, two supply routes, and one cargo container.

Between April 21 – May 4, 2019, CJTF-OIR detected 18 strikes from other actors that crossed the Euphrates River Valley. CJTF-OIR is committed to avoiding and in every case minimizing civilian casualties; CJTF-OIR calls on all other actors in the area to observe the same precautions.

This Coalition strike release contains all strikes conducted by fighter, attack, bomber, rotary-wing, or remotely piloted aircraft, rocket propelled artillery and ground-based tactical artillery.

A strike, as defined in the Coalition release, refers to one or more kinetic engagements that occur in roughly the same geographic location to produce a single, sometimes cumulative effect in that location. For example, a single aircraft delivering a single weapon against a lone Daesh vehicle is one strike, but so is multiple aircraft delivering dozens of weapons against a group of Daesh-held buildings and weapon systems in a compound, having the cumulative effect of making that facility harder or impossible to use. Strike assessments are based on initial reports and may be refined.

CJTF-OIR does not report the number or type of aircraft employed in a strike, the number of munitions dropped in each strike, or the number of individual munition impact points against a target. The information used to compile the daily strike releases is based on ‘Z’ or Greenwich Mean Time.

Report Date

May 7, 2019

Report Summary

  • 10 total strikes
  • 10 in Iraq

Confirmed Actions

US

CJTF-OIR Strike Summary April 21 - May 04, 2019

SOUTHWEST ASIA – Combined Joint Task Force – Operation Inherent Resolve and its partners continue to target and pursue the enduring defeat of Daesh.

CJTF-OIR and partner forces have liberated nearly 110,000 square kilometers (42,471 square miles) from Daesh; as a result, 7.7 million people no longer live under Daesh oppression.

CJTF-OIR remains committed to the enduring defeat of Daesh to improve conditions for peace and stability in the region, and to protect all our homelands from Daesh's terrorist threat.

Strike Summary

Between April 21 - May 4, 2019, CJTF-OIR conducted 10 strikes consisting of 40 engagements against Daesh targets in Iraq, there were no strikes conducted in Syria.

April 21, 2019 – May 7, 2019
Iraq: 10 strikes
In Iraq, CJTF-OIR conducted 10 strikes consisting of 40 engagements, engaged four Daesh tactical units, and destroyed three tunnels, two buildings, two weapons caches, two supply routes, and one cargo container.

Between April 21 - May 4, 2019, CJTF-OIR detected 18 strikes from other actors that crossed the Euphrates River Valley. CJTF-OIR is committed to avoiding and in every case minimizing civilian casualties; CJTF-OIR calls on all other actors in the area to observe the same precautions.

This Coalition strike release contains all strikes conducted by fighter, attack, bomber, rotary-wing, or remotely piloted aircraft, rocket propelled artillery and ground-based tactical artillery.

A strike, as defined in the Coalition release, refers to one or more kinetic engagements that occur in roughly the same geographic location to produce a single, sometimes cumulative effect in that location. For example, a single aircraft delivering a single weapon against a lone Daesh vehicle is one strike, but so is multiple aircraft delivering dozens of weapons against a group of Daesh-held buildings and weapon systems in a compound, having the cumulative effect of making that facility harder or impossible to use. Strike assessments are based on initial reports and may be refined.

CJTF-OIR does not report the number or type of aircraft employed in a strike, the number of munitions dropped in each strike, or the number of individual munition impact points against a target. The information used to compile the daily strike releases is based on 'Z' or Greenwich Mean Time.

French MoD for May 1, 2019 – May 7, 2019
Original
Annotated

Report Date

May 7, 2019

Notes

France report no airstrikes May 1st - 7th. On April 29th, dissolution ceremony of TF Wagram took place. In 2.5 years, 1,100 artillery men led more than 2,500 fire missions in campaign that took them from south of Mosul to border of Iraq/Syria. Full detachment to leave by mid-May.

CHAMMAL
SITUATION MILITAIRE DU THÉÂTRE
La situation sécuritaire au Levant reste stable.

L’opération Chammal, volet français de l’Opération Inherent Resolve (OIR), poursuit sa mission de lutte contre Daech et continue à appuyer, en Syrie, les Forces Démocratiques Syriennes (FDS), et en Irak les Forces de Sécurité Irakiennes (FSI).
En Syrie, les opérations de sécurisation de la Moyenne Vallée de l’Euphrate par les FDS se poursuivent.
En Irak, les FSI poursuivent également leurs efforts de sécurisation du territoire, en particulier dans la région de Mossoul.

ACTIVITÉ DE LA FORCE
La France poursuit son engagement au sein du pilier appui de la coalition à travers la poursuite des opérations aériennes.

La cérémonie de dissolution de la Task Force (TF) Wagram s’est déroulée le 29 avril 2019, sur la base aérienne d’Al Assad en Irak. Elle marque la fin de l’action des artilleurs français de la TF Wagram, engagés depuis l’automne 2016 au sein de l’opération Chammal, sans signifier la fin de la lutte contre cette organisation terroriste qui cherche à se reconstruire dans la semi-clandestinité. En deux ans et demi, les 1 100 artilleurs engagés au sein de la TF Wagram ont mené plus de 2 500 missions de feux dans une campagne qui les ont emmenés du sud de Mossoul jusqu’à la frontière de l’Irak et de la Syrie. Le détachement complet devrait être rentré pour la mi-mai.

Stages de perfectionnement au profit des forces spéciales irakiennes.

Il y a deux semaines, un détachement composé de huit instructeurs français de la Task Force Narvik renforcés de deux instructeurs espagnols a encadré le 3e stage REFIT de l’année, réalisée au profit du bataillon de forces spéciales de NAJAF. Leur rôle a été d’évaluer et de guider les instructeurs de l’académie et ceux du bataillon ainsi que de conseiller les 250 soldats participants.
Il s’agit ici de nouveaux types de formations, mises en place depuis 2018 par l’académie de l’ICTS (Iraqi Counter Terrorism Service) au profit de ses bataillons opérationnels, auxquelles contribuent les instructeurs de la Task Force Narvik.
Ces stages de perfectionnement baptisés « REFIT » ont pour objectif de permettre à des unités expérimentées de disposer d’une phase de remise à niveau, permettant d’évaluer leur maîtrise des savoir-faire fondamentaux et de les compléter en acquérant de nouvelles techniques et tactiques tirées des récents retours d’expérience de la lutte contre Daech.
Les stages, longs de quatre semaines, sont organisés en trois séquences. Après une semaine de rappels théorique, deux semaines sont dédiées au perfectionnement dans le domaine du tir, de la contre-IED, du sauvetage au combat, et du combat en zone urbaine.
Un nouveau stage est d’ores et déjà en cours au profit du bataillon de Kerbala.

 

Premiers Joint Fire Observers irakiens formés et entraînés en conditions réelles.

Fin avril 2019, quatre lieutenants irakiens du cours Joint Fire Observer (JFO) ont participé à un exercice interarmes sur le camp de Besmayah mêlant des tirs réels de l’artillerie et des tirs simulés à partir d’hélicoptères.
Cet entraînement organisé par les formateurs du pilier artillerie de la Task Force (TF) Monsabert avait pour but de mettre en pratique dans des conditions proches de la réalité les savoir-faire acquis au long de leurs huit semaines de formation.
Pour faire travailler les jeunes observateurs, hélicoptères et canons de l’armée irakienne ont participé à l’exercice réalisant ainsi le premier exercice interarmes canons-hélicoptères avec des moyens exclusivement irakiens.

Sorties air hebdomadaires (bilan du 1er au 7 mai inclus)

Les aéronefs français basés en Jordanie et aux Émirats arabes unis, et projetés depuis le groupe aéronaval poursuivent leurs actions contre Daech, au sein de la coalition.
Cette semaine, les aéronefs de l’opération Chammal ont réalisé 21 sorties aériennes.

French MoD for May 3, 2019 – May 3, 2019
Original
Annotated

Report Date

May 3, 2019

Notes

Monday, April 29, at the Al Assad air base in Iraq was held the dissolution ceremony of the Wagram Task Force presided over by Brigadier General Jean-Marc Vigilant, Senior National Representative (SNR) operative Operation Chammal , in the presence of Brigadier General Henderson, representing the Combined Joint Task Force (CJTF) of Operation Inherent Resolve and Major General Kassim, Commander Jazira Operational Command (JAOC)

CHAMMAL : Cérémonie de dissolution de la TF Wagram

Lundi 29 avril, sur la base aérienne d’Al Assad en Irak a eu lieu la cérémonie de dissolution de la Task Force Wagram présidée par le général de brigade aérienne Jean-Marc Vigilant, Senior National Representative (SNR) opératif de l’opération Chammal, en présence du général de brigade Henderson, représentant le Combined Joint Task Force (CJTF) de l’opération Inherent Resolve et du général de division Kassim, commandant le Jazira Operational Command (JAOC).

Dans son ordre du jour, le général Vigilant a souligné que depuis son engagement en 2016, la TF Wagram, intégrée dans le dispositif appui-feu de la Coalition, avait été de toutes les batailles, de Mossoul à Bagouz, pour défaire le califat autoproclamé de Daech en Irak et en Syrie. Il a ensuite salué l’engagement des militaires français ayant participé à l’aventure de Wagram : « Les 130 hommes et femmes de la Task Force ici présents, auxquels doivent être associés tous les mandats précédents, peuvent être particulièrement fiers. Ce magnifique bilan collectif est autant celui des artilleurs que des logisticiens qui auront permis, pour leur part, l’acheminement des obus vers les positions de tirs et le ravitaillement de la Task Force déployée au plus près des combats. »

La cérémonie de dissolution de la TF Wagram a marqué la fin du plus important engagement des canons CAESAR en opération extérieure, avec un bilan de plus de 2500 missions de feux menées. Cependant, l’action des artilleurs français en Irak n’est pas terminée, elle se poursuit avec les missions de formation et de conseil menées au profit des Irakiens notamment au sein de la Task Force Monsabert.

Lancée depuis le 19 septembre 2014, l’opération Chammal représente le volet français de l’Opération Inherent Resolve (OIR) au sein d’une coalition de 79 pays et organisations. A la demande du gouvernement irakien et en coordination avec les alliés de la France présents dans la région, l’opération Chammal vise, à apporter un soutien militaire aux forces locales engagées dans le combat contre Daech sur leur territoire.
L’opération Chammal repose sur deux piliers complémentaires : un pilier ” appui ” destiné à appuyer les troupes engagées au sol contre Daech et à frapper les capacités militaires de Daech ; un pilier ” formation” au profit des forces de sécurité irakiennes. A ce jour, le dispositif complet de l’opération Chammal compte 1 100 militaires. Il comprend également plus d’une centaine de militaires projetés à Bagdad pour la formation et le conseil des états-majors et unités irakiennes.

 

French MoD for April 29, 2019 – April 29, 2019
Original
Annotated

Report Date

April 29, 2019

Notes

France reports that on April 4th two Rafales carried out an airstrike on ISIS-held tunnels in Iraq.

CHAMMAL : Les Rafale du Levant appuient les forces irakiennes

Le 4 avril, les avions de chasse de la base aérienne projetée au Levant ont appuyé les forces irakiennes dans leur lutte contre Daech.

CHAMMAL : Les Rafale du Levant appuient les forces irakiennes

Mise à jour  : 29/04/2019
Le 4 avril, les avions de chasse de la base aérienne projetée au Levant ont appuyé les forces irakiennes dans leur lutte contre Daech.
Les Rafale de la base aérienne projetée (BAP) au Levant sont quotidiennement engagés au sein de la coalition, en Irak comme en Syrie. Volant de jour comme de nuit, les pilotes de Rafale contribuent pleinement à la réduction du potentiel militaire de Daech et à l’appui des troupes engagées au sol contre le groupe terroriste à travers des missions de surveillance et de renseignement, mais également des frappes aériennes.

Ainsi, le 4 avril, une frappe a permis la destruction de tunnels utilisés par Daech en Irak. En coordination avec le centre de commandement interallié des opérations aériennes (Combined Air Operations Center – CAOC) et les forces de sécurité irakiennes, les deux Rafale ont obtenu l’autorisation d’engager les cibles au terme d’un processus de ciblage et d’identification des objectifs extrêmement rigoureux.

Pas moins de cinq heures de vol et trois ravitaillements en vol ont été nécessaires pour permettre aux deux aéronefs de la patrouille de réaliser cette frappe aérienne et d’atteindre son objectif militaire dans sa lutte contre Daech.
Le Close air support -appui aérien rapproché-, est habituellement la principale mission des Rafale stationnés sur la BAP. Elle peut se traduire par des frappes en appui des troupes au sol, si la situation l’exige.

Cette frappe, résulte, en revanche, d’un autre mode d’action parmi la palette des effets militaires à disposition de la coalition, puisqu’elle a été réalisée dans le cadre d’une mission menée sur un objectif planifié. Elle illustre la flexibilité des capacités mises en œuvre, notamment à partir de la base aérienne projetée au Levant, pour lutter contre les derniers foyers terroristes.

Lancée depuis le 19 septembre 2014, l’opération Chammal représente le volet français de l’Opération Inherent Resolve (OIR) au sein d’une coalition de 79 pays et organisations.
A la demande du gouvernement irakien et en coordination avec les alliés de la France présents dans la région, l’opération Chammal vise, à apporter un soutien militaire aux forces locales engagées dans le combat contre Daech sur leur territoire. L’opération Chammal repose sur deux piliers complémentaires : un pilier ” appui ” destiné à appuyer les troupes engagées au sol contre Daech et à frapper les capacités militaires de Daech ; un pilier ” formation” au profit des forces de sécurité irakiennes. A ce jour, le dispositif complet de l’opération Chammal compte 1 100 militaires. Il comprend également plus d’une centaine de militaires projetés à Bagdad pour la formation et le conseil des états-majors et unités irakiennes.