Civilian Casualties

Civilian Casualties

Incident Code

CS1196

Incident date

July 13, 2017

Location

حارة ﺟﺎﻣﻊ ﺍﻟﺒﺼﺮﺍﻭﻱ, al Basrawo mosque area, Ar Raqqah, Syria

Geolocation

35.958185, 38.993578 Note: The accuracy of this location is to Neighbourhood/area level. Continue to map

Geolocation accuracy

Neighbourhood/area

Airwars assessment

A civilian male was killed following bombing of the Al Basrawo neighbourhood of Raqqa, local sources reported – though it was unclear whether he died in a Coalition air or artillery strike or by a SDF mortar.

Most sources who reported the incident alleged that the US-backed SDF militias were responsible. But there was confusion: Alraqqa Ahluna initially said the victim died in an “SDF bombing”, but subsequently blamed a Coalition airstrike for his death.

Raqqa is Being Slaughtered Silently added that ‘rocket launchers’ were used, which may suggest that the SDF was responsible, as although Airwars understands it has no artillery, it does have mortars.

In their monthly civilian casualty reports, the US-led Coalition has indicated that the credibility of this civilian harm allegation is in the process of being assessed.

The local time of the incident is unknown.

  • Abdullah Ahmad al Hammadi Adult male killed

Summary

  • Civilian harm reported
    Yes
  • Civilians reported killed
    1
  • (1 man)
  • Airwars civilian harm grading
    Contested
    Competing claims of responsibility e.g. multiple belligerents, or casualties also attributed to ground forces.
  • Suspected attackers
    US-led Coalition, Syrian Democratic Forces (SDF)

Sources (7) [ collapse]

US-led Coalition Assessment:

  • Suspected belligerent
    US-led Coalition
  • US-led Coalition position on incident
    Open incident
  • Civilian deaths conceded
    None
  • Civilian injuries conceded
    None

Original strike reports

US-led Coalition

For July 13th-14th: “Near Raqqah, nine strikes engaged five ISIS tactical units; destroyed three ISIS communication towers, three fighting positions, a command and control node, a front-end loader, and an artillery system; and damaged three supply routes.” It additionally reported that “On July 13, near Raqqah, Syria, eight strikes engaged three ISIS tactical units and destroyed five ISIS communication towers.” And that On July 13, near Raqqah, Syria, two strikes damaged nine fighting positions and suppressed five mortar teams.”

France
  • English
    /
    Original

In the past week, France reports 21 sorties and 4 strikes, 2 in Raqqa and 2 in Iraq. Task Force Wagram conducted 15 artillery strikes in Mosul. Since September 19th 2014, it reports 1311 strikes, 2076 targets destroyed and 6775 sorties.]

‘Point de situation des opérations Armée française – Opérations militaires·Thursday, 13 July 2017 CHAMMAL SITUATION En Syrie, A Raqqah, la manœuvre d’encerclement menée au Sud de la ville pour couper les combattants de Daech de leurs soutiens est terminée. Dans la ville, la progression des Forces Démocratiques Syriennes se poursuit maison par maison, face à une défense de Daech faite d’actions permanentes de harcèlement, d’infiltrations et d’attaques suicides menées avec l’aide de boucliers humains. Les Forces armées syriennes se heurtent aux défense de Daech plus à l’Est et les positions se stabilisent. En Irak, Dimanche 9 juillet, le Premier ministre irakien a annoncé la libération de Mossoul. Cette victoire sur l’organisation terroriste marque le succès de forces irakiennes appuyées par les forces aériennes de la Coalition et un soutien artillerie, au cœur d’une stratégie qui aura permis d’affaiblir Daech avant de contre-attaquer en remontant le Tigre et de progresser ensemble jusqu’au cœur de la ville après l’avoir encerclée. Désormais, les forces de sécurité débutent une longue phase de sécurisation de Mossoul. La nécessité de nettoyer la ville des très nombreux pièges posés par Daech, la présence de combattants-suicides disséminés au sein de la population, la probable présence de cellules terroristes dormantes, va imposer aux Forces de Sécurité Irakiennes de poursuivre leurs efforts pendant de longues semaines. Les combats se concentrent désormais dans le secteur de Tall Afar où bon nombre de combattants terroristes ont trouvé refuge après avoir fui la zone de Mossoul. Daech poursuit de son côté ses actions terroristes dans les régions de l’Anbar et d’Hawijah où l’organisation dispose encore de forces importantes. ACTIVITÉS DE LA FORCE Cette semaine, les aéronefs ont réalisé 21 sorties aériennes dont 19 de reconnaissance armée et d’appui au sol (CAS), ainsi que 2 missions de recueil de renseignement. 04 frappes ont été réalisées dont 02 dans le cadre de la bataille de Raqqah. La Task Force (TF) Wagram a mené de son côté 15 missions de tir dont 14 de harcèlement et 01 d’éclairement. Le bilan global depuis le 19 septembre 2014 s’élève 1311 frappes, 2076 objectifs et 6775 sorties. ‘

France
  • English
    /
    Original

For July 12th-18th, France report 11 strikes: 7 in Syria (6 in Raqqa) and 4 in Iraq. There were 26 artillery strikes in Mosul. Since September 19th 2014 France has carried out 1322 strikes, with 2090 targets destroyed and 6812 air sorties. Additionally, they’ve carried out 1310 artillery missions.

‘OPÉRATION CHAMMAL SITUATION En Syrie, Dans la ville de Raqqah désormais encerclée, Daech défend fermement les quartiers sous son contrôle en s’appuyant sur un usage intensif de pièges dont le terrain est littéralement saturé pour ralentir la progression des forces démocratiques syriennes (FDS). Cette stratégie impose aux FDS de déminer, pas à pas, chaque rue et chaque maison, sous la menace permanente de tireurs isolés entre autres tactiques adverses. Leur progression reste donc très lente. En Irak, Alors que les opérations de sécurisation de Mossoul se poursuivent, la principale zone de combat se situe désormais à l’Ouest de la ville dans le secteur de Tall Afar. Depuis cette localité, Daech mène des actions de harcèlement par des tirs directs et indirects contre les positions des Forces de Sécurité Irakiennes (FSI) à proximité. L’effort aérien de la coalition s’y porte donc tout en s’accompagnant d’un engagement plus large sur l’ensemble des autres territoires encore sous le contrôle de l’organisation terroriste. Daech poursuit notamment ses actions de harcèlement depuis la poche de Hawijah et dans l’Anbar, région dans laquelle elle dispose de nombreux camps et caches d’armes. ACTIVITÉS DE LA FORCE Cette semaine, les aéronefs ont réalisé 37 sorties aériennes dont 31 de reconnaissance armée et d’appui au sol (CAS), ainsi que 04 missions de recueil de renseignement et 02 de ravitaillement en vol après le déploiement récent d’un C135. La moitié des frappes françaises (6 sur les 11 frappes) a été réalisée dans le cadre de la bataille de Raqqah, les missions de reconnaissance française ou alliée permettant d’en réaliser autant sur le reste du théâtre afin de préparer les manœuvres futures ou de peser sur les réseaux terroristes. La Task Force (TF) Wagram a mené de son côté 26 missions de tir dont 17 de harcèlement et 09 d’éclairement. Le bilan global de CHAMMAL depuis le 19 septembre 2014 s’élève 1322 frappes, 2090 objectifs détruits et 6812 sorties aériennes réalisées. 1310 missions d’artillerie complètent cet engagement cinétique de la France au Levant.’

Syrian Democratic Forces (SDF) Assessment:

  • Suspected belligerent
    Syrian Democratic Forces (SDF)
  • Syrian Democratic Forces (SDF) position on incident
    Not yet assessed

Summary

  • Civilian harm reported
    Yes
  • Civilians reported killed
    1
  • (1 man)
  • Airwars civilian harm grading
    Contested
    Competing claims of responsibility e.g. multiple belligerents, or casualties also attributed to ground forces.
  • Suspected attackers
    US-led Coalition, Syrian Democratic Forces (SDF)

Sources (7) [ collapse]