Civilian Casualties

Civilian Casualties

Incident Code

CS1852

Incident date

November 23, 2018

Location

السوسة, Al Soussa, Deir Ezzor, Syria

Geolocation

34.528889, 40.9675 Note: The accuracy of this location is to Village level. Continue to map

Geolocation accuracy

Village

Airwars assessment

Alleged Coalition airstrikes occurred in Al Soussa,which according to a single source led to unspecified casualties among a family.

According to Free Deir Ezzor Radio,”A new massacre was carried out by Coalition aircraft targeting a civilian family in the town of Al Soussa in the countryside of Deir Ezzor.”

No additional details are presently known.

The incident was first reported on November 23, 2018 at 7:15 pm by Deir Ezzor 24.

Summary

  • Civilians reported killed
    1–2
  • Civilians reported injured
    1
  • Airwars grading
    Weak
    Single source claim, though sometimes featuring significant information.
  • Suspected belligerent
    US-led Coalition

Sources (2) [ collapse]

Geolocation notes (0) [ collapse]

US-led Coalition Assessment:

  • Suspected belligerent
    US-led Coalition
  • US-led Coalition position for incident
    Not yet assessed

Original strike reports

US-led Coalition

For November 23rd, the Coalition publicly reported: On Nov. 23 in Syria, Coalition military forces conducted 50 strikes consisting of 69 engagements against ISIS targets.
Near Hajin, 50 strikes engaged seven tactical units and destroyed 27 firing positions, five fighting positions, five supply routes, two vehicle borne IEDs, one armored vehicle, four tunnels, three technical vehicles, four tunnels, one checkpoint, one bunker, and one mortar firing position.

France
  • English
    /
    Original

From Nov 21st-27st, France report that Task Force Wagram carried out 62 firing missions (35 lighting, 27 destruction) from Iraq territory. Aircraft carried out 16 sorties and two strikes.

‘CHAMMAL SITUATION MILITAIRE DU THEATRE Offensive contre les dernières poches de Daech en Syrie Dans la région d’Hajine, profitant de conditions météo défavorables, Daech a récemment lancé des offensives contre les positions des forces démocratiques syriennes (FDS). L’appui de la coalition, notamment l’engagement de l’artillerie, a permis de stopper ces offensives. Au bilan, cette action a occasionné des pertes dans les deux camps, sans faire évoluer la ligne de front. Poursuite des actions de sécurisation en Irak En Irak, les opérations des forces de sécurité irakiennes (FSI) se poursuivent, avec un effort le long de la frontière syrienne pour contrer toute tentative d’action de Daech depuis la Syrie. ACTIVITE DE LA FORCE Le dispositif français déployé au Levant n’a pas évolué. La Task Force Wagram en appui de l’offensive contre les dernières poches de Daech présentes dans la vallée de l’Euphrate La Task Force (TF) Wagram appuie les forces démocratiques syriennes contre Daech dans la région d’Hajine. Elle a réalisé, depuis le territoire irakien, 62 missions de tir (35 éclairement, 27 destruction – bilan du 21 au 27 novembre inclus). Depuis le début de son engagement, la Task Force Wagram a réalisé 2227 missions de tirs. Les bases aériennes en Jordanie et aux EAU en appui des opérations Les aéronefs français basés en Jordanie et aux Émirats arabes unis poursuivent leurs actions contre Daech, au sein de la coalition. Cette semaine, les aéronefs de l’opération Chammal ont réalisé 16 sorties aériennes (bilan du 21 au 27 novembre inclus). Les Rafale français ont conduit 2 frappes cette semaine. Bilan total de l’action du pilier appui aérien depuis le 19/09/14 : 8670 sorties / 1481 frappes / 2280 objectifs neutralisés. Les Task Forces Monsabert et Narvik poursuivent leurs missions de formation La Task Force (TF) Monsabert poursuit sa mission d’assistance et de conseil de l’état-major de la 6ème division irakienne, qui est en charge de la sécurisation de l’ouest du grand Bagdad. Insérée au sein du quartier général de la division, la TF se compose d’une centaine de militaires dont les expertises variées permettent de dispenser des instructions opérationnelles adaptées aux besoins émis les Irakiens. Depuis le mois d’octobre, treize stages ont ainsi été organisés, dans des domaines variés comme le secourisme de combat, la lutte contre les IED, le combat en zone urbaine, la lutte contre la menace NRBC ou encore la maintenance ou l’entraînement physique et sportif. Ils ont permis de former quelque 240 militaires irakiens, dont une majorité de cadres ayant pour vocation de devenir instructeurs à leur tour. Monsabert intervient également au profit de l’école d’artillerie irakienne : 75 cadres de cette école ont ainsi été entraînés pendant plus d’un mois. L’artillerie est une capacité de premier ordre pour l’armée irakienne qui l’emploie actuellement à la frontière irako-syrienne pour prévenir toute incursion de Daech depuis la Syrie. Composée d’une quarantaine de militaires, la TF Narvik, qui est implantée dans les faubourgs de Bagdad, forme et conseille les membres de l’Iraki Counter Terrorism Service (ICTS). Mi-octobre ont débuté cinq formations dans les domaines suivants : mise en œuvre d’armes lourdes, combat motorisé, lutte contre les engins explosifs improvisés, sauvetage au combat et tir de précision. D’une durée de douze semaines chacune, ces formations permettent d’instruire les stagiaires de l’école de spécialité de l’ICTS mais également de conseiller les instructeurs irakiens.’

Summary

  • Civilians reported killed
    1–2
  • Civilians reported injured
    1
  • Airwars grading
    Weak
    Single source claim, though sometimes featuring significant information.
  • Suspected belligerent
    US-led Coalition

Sources (2) [ collapse]