Civilian Casualties

Civilian Casualties

Incident Code

CS1894

Incident date

January 30, 2019

Location

الباغوز, Al Baghouz, Deir Ezzor, Syria

Geolocation

34.4641667, 40.9452778 Note: The accuracy of this location is to Village level. Continue to map

Geolocation accuracy

Village

Airwars assessment

According to several local sources, the “American coalition” bombed the town of Al-Baghouz with several airstrikes, killing two civilians and causing significant material damage.

No additional details are presently known at this time.

The local time of the incident is unknown.

Summary

  • Civilians reported killed
    2
  • Airwars grading
    Fair
    Reported by two or more credible sources, with likely or confirmed near actions by a belligerent.
  • Suspected belligerent
    US-led Coalition

Sources (7) [ collapse]

US-led Coalition Assessment:

  • Suspected belligerent
    US-led Coalition
  • US-led Coalition position on incident
    Not yet assessed

Original strike reports

US-led Coalition

Between Jan. 27 - Feb. 9, 2019, CJTF-OIR conducted 199 strikes consisting of 326 engagements against ISIS targets in Syria and Iraq.In Syria, CJTF-OIR conducted 179 strikes consisting of 303 engagements, engaged 146 ISIS tactical units, and destroyed 131 supply routes, 53 fighting positions, 31 staging areas, 14 vehicle borne improvised explosive devices, 13 engineering equipment, 11 explosive belts, nine tankers for petroleum oil and lubricants, eight tactical vehicles, five command and control nodes, four buildings, three aircrafts operations areas, three tunnels, two petroleum oil and lubricant storage facilities, two manufacturing facilities for improvised explosive devices, two artilleries, two weapons caches and one armored vehicle.

France
  • English
    /
    Original

For Jan 30th - Feb 5th, French MoD report aerial 20 sorties - but no airstrikes. Task Force Wagram continues to support the SDF in the Hajin region of Syria.

CHAMMAL SITUATION MILITAIRE DU THEATRE Offensive contre les dernières poches de Daech en Syrie En moyenne vallée de l’Euphrate, les Forces démocratiques syriennes marquent depuis quelques jours une pause opérationnelle, dédiée notamment à leur réorganisation et au renforcement de leurs positions. Poursuite des actions en Irak La situation sécuritaire est également stable en Irak, t reste sous le contrôle des Forces de sécurité irakiennes, appuyées par la Coalition. En particulier, les opérations de saisie d’engins explosifs improvisés et de munitions diverses se poursuivent à un rythme soutenu. ACTIVITE DE LA FORCE Le dispositif français déployé au Levant n’a pas évolué. La Task Force Wagram en appui de l’offensive contre les dernières poches de Daech présentes dans la vallée de l’Euphrate La Task Force (TF) Wagram appuie les forces démocratiques syriennes contre Daech dans la région d’Hajine. La TF Wagram a réalisé, depuis le territoire irakien une mission de tir, qui était une mission d’aveuglement – bilan du 30 janvier au 05 février inclus). Les bases aériennes en Jordanie et aux EAU en appui des operations Les aéronefs français basés en Jordanie et aux Émirats arabes unis poursuivent leurs actions contre Daech, au sein de la coalition. Cette semaine, les aéronefs de l’opération Chammal ont réalisé 20 sorties aériennes (bilan du 30 janvier au 05 février inclus). Les Rafale français n’ont pas conduit de frappe cette semaine. Réfection de la Search House, site dédié à l’instruction à la lutte contre les Engins Explosifs Improvisés (EEI) La Task Force Narvik participe à l’instruction opérationnelle de l’ICTS (Iraqi Counter Terrorism Service). Dans ce cadre, elle forme depuis quatre ans les futurs opérateurs des forces spéciales irakiennes dans le domaine de la lutte contre les Engins explosifs improvisés (ou Counter-Improvised Explosive Device (C-IED)). L’instruction s’appuie sur des outils pédagogiques conçus et financés par la France : des salles de cours, et surtout un bâtiment dédié à la fouille opérationnelle : la « Search house », outil que les militaires français ont récemment proposé d’optimiser. Inaugurée par l’ambassadeur de France en 2017, la « Search house » est conçue selon le modèle d’une maison classique, et permet d’instruire les stagiaires irakiens à la traque des différentes cachettes utilisées pour dissimuler des armes, de la drogue, des explosifs, des documents ou des téléphones dans une habitation. Elle a retrouvé une nouvelle jeunesse sous l’impulsion du détachement de sapeurs, avec des améliorations telles que l’ajout d’un faux plancher par exemple. L’objectif est d’améliorer l’outil avant la prochaine session d’instruction contre-IED prévue au printemps. De son côté, la Task Force (TF) Monsabert poursuit sa mission d’assistance et de conseil de l’état-major de la 6ème division irakienne, qui est en charge de la sécurisation de l’ouest du grand Bagdad. Plusieurs stages sont en cours, notamment dans le domaine du tir et du combat urbain. En particulier, des militaires français de la Task Force (TF) Monsabert encadrent depuis sept semaines les stages de tir que la division a sollicités, pour améliorer le niveau des soldats irakiens au combat. Immergés au sein de la 24ème brigade irakienne, là où se trouve l’unique champ de tir de la division dans la région de Bagdad, les spécialistes du tir au combat entraînent chaque semaine entre 100 et 200 soldats irakiens.

Summary

  • Civilians reported killed
    2
  • Airwars grading
    Fair
    Reported by two or more credible sources, with likely or confirmed near actions by a belligerent.
  • Suspected belligerent
    US-led Coalition

Sources (7) [ collapse]