Civilian Casualties

Civilian Casualties

Incident Code

CS1908

Incident date

March 13, 2019

Location

الباغوز, Al Baghouz, Deir Ezzor, Syria

Geolocation

34.447579, 40.953426 Note: The accuracy of this location is to Neighbourhood/area level. Continue to map

Geolocation accuracy

Neighbourhood/area

Airwars assessment

Local sources reported that an alleged Coalition airstrike struck Al-Baghouz camp on the night of March 13th. Sources reported varying numbers of civilian deaths.

Several sources reported that up to 100 civilians were killed in the airstrike. One source, Christian Turner, tweeted that 20 civilians were killed. All sources reported that most of the victims were women and children.

Three victims were identified, one of whom seems to have been involved with ISIS. Baladi News reported that Mu’adh Muhammad al-Ali al-Daham was one of the most prominent journalists of ISIS. “He covered several battles during the organization’s control over large areas in the area. He also described many executions and releases carried out by the organization in the cities of al-Boukamal and al-Mayadin.” His nickname was “Abu Amer Zer” and he was reported to be the eldest brother of the military commander in “the organization” that Deir Ezzor 24 referred to as “Abu Dajana Abu Daqana”.

The second victim identified is a French child. A tweet by @Idriss Sihamedi reads that “This French child is seriously injured. He is between life and death in Syria. He claims someone named “Marianne” may be his grandmother” and calls for people to search for his family back home in France. According to a tweet by @annakkachi, his mother was killed in the bombing.

No other details are known at this time.

The incident occured around midnight.

The victims were named as:

Family members (2)

Summary

  • Civilians reported killed
    20 – 100
  • (2–3 children2–3 women1 man)
  • Airwars grading
    Fair
    Reported by two or more credible sources, with likely or confirmed near actions by a belligerent.
  • Suspected belligerent
    US-led Coalition

Sources (10) [ collapse]

Media
from sources (2) [ collapse]

  • Video depicting violent clashes in Al Baghouz on March 13th 2017 (via AJA).
  • Tweet from @IdrissSihamedi that reads: "This French child is seriously injured he is between life and death in Syria. He claims some "Marianne" may be his grandmother. Thank you for sharing to find his family in France or to proceed with his identification in emergency!"

US-led Coalition Assessment:

  • Suspected belligerent
    US-led Coalition
  • US-led Coalition position on incident
    Not yet assessed

Original strike reports

US-led Coalition

"Between March 10 - 23 2019, CJTF-OIR conducted 250 strikes consisting of 398 engagements against Daesh targets in Syria and Iraq.

In Syria, CJTF-OIR conducted 193 strikes consisting of 338 engagements, engaged 346 Daesh tactical units, and destroyed 104 vehicles, 63 supply routes, 39 fighting positions, 31 vehicle borne improvised explosive devices, nine tactical vehicles, six fuel tankers, four weapons caches, two command and control nodes, one tunnel, one tanker for petroleum oil and lubricants, one mortar system, and one checkpoint."

France
  • English
    /
    Original

For March 13th-19th, France report that Task Force Wagram did not carry out any artillery missions. Aircraft carried out 57 sorties and there was one strike. It also provides a review of the four years of training of TF Narvik and Monsabert

CHAMMALSITUATION MILITAIRE DU THÉÂTREOffensive contre les dernières poches de Daech en SyrieEn moyenne vallée de l’Euphrate, les combats menés par les Forces démocratiquessyriennes, appuyés par la coalition, pour reconquérir le réduit de Baghouz continuent. Les combats sont intenses, la progression effective, mais lente, en raison de l’évacuation de nombreux civils, et de l’imbrication des combattants et des non combattants.Poursuite des actions en IrakLa situation sécuritaire est stable en Irak, et reste sous contrôle des Forces de sécurité intérieures qui poursuivent leur effort dans la lutte contre Daech.ACTIVITÉ DE LA FORCELe dispositif français déployé au Levant n’a pas évolué depuis la semaine dernière. Le groupe aéronaval participe toujours à l’opération Chammal : une frappe aérienne a été réalisée par ses Rafale cette semaine en appui des forces démocratiques syriennes.En parallèle, le groupement naval est intégré, en soutien associé, à l’opération Sea Gardian, opération maritime de l’OTAN qui accomplit actuellement trois tâches de sûreté maritime en Méditerranée : la constitution de capacités de sûreté maritime, la connaissance de la situation maritime, et la lutte contre le terrorisme.Enfin, la frégate britannique HMS Duncan a rejoint le groupe aéronaval cette semaine.Bilan des quatre ans de formation des TF Narvik et MonsabertDepuis mars 2015, en complément de l’appui feu aux troupes engagées au sol contre Daech, la France a déployé à Bagdad des militaires dont la mission est d’améliorer les capacités de commandement et les savoir-faire des troupes irakiennes. Deux Task Force (TF), Narvik et Monsabert, aux périmètres différents, ont été mises en place pour assurer cette mission.La TF Narvik prend part à la formation des forces spéciales de l’Iraki Counter Terrorism Service (ICTS), dans des domaines d’expertise immédiatement exploitables dans la lutte contre Daech : le combat en zone urbaine, le renseignement, le tir aux armes collectives et armes lourdes, la lutte contre les engins explosifs ou le sauvetage au combat.Les premiers mandats proposaient des instructions générales et spécialisées aux jeunes recrues et aux soldats expérimentés. L’ICTS est progressivement devenue autonome dans ces domaines et la TF Narvik porte désormais ses efforts sur la formation des cadres et des opérateurs spécialisés tout en perfectionnant à travers des stages dédiés des bataillons opérationnels de l’ICTS.Au bilan, la TF Narvik a formé plus de 8000 soldats et 300 instructeurs, et a mené des stages de perfectionnement au profit de plus de 3000 soldats, ce qui représente 25 % des actions de formation menées par la coalition pour l’ICTS.De son côté, la TF Monsabert fournit assistance et conseil (Advise and Assist — A2) à l’État-major et aux soldats de la 6e division d’infanterie, responsable notamment de la sécurisation de Bagdad.Dans le cadre de son partenariat avec la 6e division, la TF Monsabert a formé depuis sa création plus de 3300 soldats irakiens, et plus de 1700 formateurs.En constante évolution pour répondre aux besoins de ses partenaires irakiens, la TF Monsabert a récemment mis en place des cycles d’évaluation des savoir-faire fondamentaux des soldats de la 6e division. Plus de 4000 soldats irakiens ont déjà été passés au crible, permettant aux experts de la TF et au commandement de la 6è division de disposer d’une appréciation globale du niveau des différents régiments.Enfin, depuis 6 mois, dans le cadre de son partenariat avec l’école d’artillerie irakienne la TF Monsabert a formé 330 officiers et sous-officiers irakiens.Depuis quatre ans, ce sont au bilan plus de 20 000 soldats irakiens qui ont bénéficié de l’expertise de 1400 instructeurs français qui se sont relayés au sein de l’opération Chammal, dispensant 150 stages et participant à plus de 200 missions de conseil et d’appui.La Task Force Wagram en appui de l’offensive contre les dernières poches de Daech présentes dans la vallée de l’EuphrateLa Task Force (TF) Wagram continue d’appuyer les forces démocratiques syriennes contre Daech au sud de la ville d’Hajin.La TF Wagram n’a pas réalisé de missions de tir, depuis le territoire irakien, cette semaine (bilan du 13 au 19 mars inclus).Sorties air hebdomadaires (bilan du 13 au 19 mars inclus)Les aéronefs français basés en Jordanie et aux Émirats arabes unis, et projetés depuis le groupe aéronaval poursuivent leurs actions contre Daech, au sein de la coalition.Cette semaine, les aéronefs de l’opération Chammal ont réalisé 57 sorties aériennes (bilan du 13 au 19 mars inclus). Les Rafale français ont conduit 01 frappe cette semaine, réalisée par les aéronefs du groupe aeronaval.

Summary

  • Civilians reported killed
    20 – 100
  • (2–3 children2–3 women1 man)
  • Airwars grading
    Fair
    Reported by two or more credible sources, with likely or confirmed near actions by a belligerent.
  • Suspected belligerent
    US-led Coalition

Sources (10) [ collapse]