Civilian Casualties

Civilian Casualties

Incident Code

CS355

Incident date

November 2, 2016

Location

كفرتخاريم, Kafr Takharim, Idlib, Syria

Geolocation

36.1169382, 36.5147781 Note: The accuracy of this location is to City level. Continue to map

Geolocation accuracy

City

Airwars assessment

Two combatants were killed by an airstrike in Idlib, according to local sources.

Baladi Network initially reported that a car carrying civilians was hit with three missiles, “leading to the burning of the car and the charring of the bodies of two people.” Images posted by the outlet showed a large fire and a burnt car.

However, other outlets, including Syria News Desk and Step News Agency identified the two victims as members of the Fatah al Sham Front, and not civilians.

“International coalition kills members of Fatah al Sham with a drone in the countryside of Idlib,” wrote Step News Agency.

Network of the Holy Defense identified the two as “leaders in Jahbat al Nusra Alaa Ayoub and Mustapha Ze’itar.

In their monthly civilian casualty reports, the US-led Coalition has indicated that the credibility of this civilian harm allegation is in the process of being assessed.

The local time of the incident is unknown.

  • Alaa Ayoub Age unknown male Some sources claim he is a leader in Jahbat al Nusra killed
  • Mustapha Ze’itar Age unknown male Some sources claim he is a leader in Jahbat al Nusra killed

Summary

  • Civilian harm reported
    Yes
  • Civilians reported killed
    0 – 2
  • Airwars civilian harm grading
    Fair
    Reported by two or more credible sources, with likely or confirmed near actions by a belligerent.
  • Suspected attacker
    US-led Coalition

Sources (7) [ collapse]

Media
from sources (2) [ collapse]

  • Translation: A drone targets a car near the town of Kafr Tkharim in the Idlib countryside which led to the death of the two leaders in Jabhat al Nusra Alaa Ayoub and Mustapha Ze’itar.
  • Translation: They ignore the sectarian militias…. International coalition planes target a car belonging to the Syrian resistance killing two fighters on Salfeen-Kafr Tkharim road in Idlib.

US-led Coalition Assessment:

  • Suspected belligerent
    US-led Coalition
  • US-led Coalition position on incident
    Open incident
  • Civilian deaths conceded
    None
  • Civilian injuries conceded
    None

Original strike reports

US-led Coalition

For November 1st-2nd the Coalition reported no strikes in Syria.

France
  • English
    /
    Original

Published on Nov 3rd: In the past week, France reports carrying out 17 air strikes in Iraq and Syria: 16 strikes in Iraq, including 13 in support of ground troops in the Mosul region of Mosul, and one strike in Syria. Task Force Wagram has carried out 37 missions

‘Point de situation des opérations Armée française – Opérations militaires·Thursday, 3 November 2016 Actualités des opérations conduites par les armées françaises au Levant, en Irak et en Syrie (opération Chammal) et dans la bande sahélo-saharienne (BSS – opération Barkhane). OPÉRATION CHAMMAL Lancés le 17 octobre dernier, les combats pour la reprise de Mossoul demeurent au cœur de l’actualité des forces de la coalition. 3 fronts se répartissent du secteur Sud vers Qayyarah en passant par l’Est jusqu’au nord-ouest de Mossoul. Après les forts gains territoriaux des premiers jours de l’offensive, les progressions des troupes irakiennes se réduisent. La résistance de Daech se fait plus marquée, à base de tirs de mortier ou de véhicules piégés. Par ailleurs, en se repliant, les terroristes laissent derrière eux un terrain systématiquement pollué par des mines ou des engins explosifs improvisés. La dépollution ou le « nettoyage » des zones conquises participe donc au ralentissement de la progression. Cette période permet une nécessaire régénération des forces engagées et un re-complétement logistique. 1. La bataille de Mossoul au cœur de l’activité de la force Chammal Depuis le début de la bataille de Mossoul, l’activité de la force Chammal a progressivement changé de physionomie pour intensifier le soutien aux troupes combattantes au sol : les frappes aériennes se concentrent dans la partie nord-ouest des abords de Mossoul tandis que l’artillerie française fournit son appui dans le Sud de Mossoul. Depuis le 17 octobre, 75 frappes aériennes ont été réalisées dont 63 sur Mossoul – ce qui représente 84 % des frappes. La TF Wagram a conduit pour sa part 96 missions depuis la base de Q-West. Le pic d’effort au déclenchement des opérations est significatif tant pour les frappes aériennes que pour les missions de l’artillerie. 2. Activités aériennes et appuis feu Cette semaine l’activité aérienne est restée soutenue avec 98 sorties aériennes (air ou marine). Ces sorties ont permis de conduire 17 frappes aériennes dont 13 en appui des troupes au sol dans la région de Mossoul contre des pièces d’artillerie ou des positions renforcées de combattants. L’activité de la TF Wagram s’est maintenue cette semaine avec 37 missions qui se répartissent entre celles de destruction d’objectif (15), d’éclairement de nuit pour dévoiler et gêner les mouvements de Daech (20) ou d’interdiction pour entraver les progressions de l’ennemi (2). 3. Réorganisation du GAN Le prolongement du déploiement du groupe aéronaval jusqu’à la mi-décembre en Méditerranée orientale a été décidé par le Président de la République afin de maintenir la capacité d’intensification des frappes dans cette période clef commencée avec l’offensive en direction de Mossoul mi-octobre. Dans une logique de régénération et d’action dans la durée, la composition du GAN a été réorganisée : la frégate américaine USS Ross a quitté le GAN et la frégate anti-aérienne Cassard a été relevée par la frégate de défense aérienne Forbin le 1er novembre.’

France
  • English
    /
    Original

Map detailing French strikes for this week.

#Chammal : 17 frappes cette semaine en Irak et en Syrie, 30 objectifs détruits

Summary

  • Civilian harm reported
    Yes
  • Civilians reported killed
    0 – 2
  • Airwars civilian harm grading
    Fair
    Reported by two or more credible sources, with likely or confirmed near actions by a belligerent.
  • Suspected attacker
    US-led Coalition

Sources (7) [ collapse]